[Courrier des lecteurs]

Un de nos lecteurs voulait nous faire partager une de ses découvertes, nous vous laissons vous faire une opinion…

Le Monde : « un voyage extraordinaire vers les étoiles »

Télérama: « un tel exode remet en question la condition anthropomorphique que nous observons dans notre civilisation, cela nous rappelle évidement, cet habile rapprochement entre la Terre et ciel mis en image par Lars von Trier dans son chef d’œuvre connu de tous, « Mélancholia » (…) c’est boulversifiant. »

The Sun: «we thought we had seen it all »

South Ch’ungch’ong: “뭔가 미친!”

lemuriens-et-cosmo-montages


En ce début d’année 2017, après que la Terre se soit arrêtée de tourner avec l’élection de D. Trump, un nouveau séisme vient frapper notre paisible civilisation.

           Tout commença dans la nuit de samedi à dimanche dernier, dans un petit village de la Drôme. Le petit Bertrand regardait les étoiles avec son grand père, munis d’un télescope bon marché que sa mère lui avait acheté sur « CDsicount », à un prix défiant toute concurrence, pour les fêtes de Noël.

           C’est au bout d’un quart d’heure que la réalité leur éclata aux yeux. Sur l’axe de Mars, que le jeune homme observait depuis le début, une forme étrange gigotait dans tous les sens… intrigué, il demanda à son grand père « regarde papi y’a une étoile qui fait n’importe quoi là ! ». Le grand père mis son œil dans la lunette et resta bouche bée, pris d’une crise de panique il contacta immédiatement l’Observatoire de Paris pour avoir plus d’information : Le constat était clair : il s’agissait d’un lémurien.

Depuis, un rapport de ce même observatoire nous a été transmis. En voici un court extrait :

« Il s’agit effectivement de lémurien, de Madagascar pour être précis. D’ailleurs il n’y en a pas qu’un seul mais des centaines autour de notre orbite. Ici nous n’avons rien vue d’aussi incroyable depuis la théorie sur la relativité du temps d‘Albert Einstein, même André de la compta a du mal à contenir ses émotions ! »

Après l’émotion vient le temps du questionnement. Comment de si petites bêtes ont-elles pu pénétrer dans le cosmos ?

Plus troublant encore, comment font-elles pour y vivre ?

Avant tout, comment un tel périple est réalisable ?

Dans les années 1960, un groupe de chercheurs Charentais se rend en mission à Madagascar. L’objectif est d’essayer le premier prototype de BPS (Ballons Pressurisés Stratosphériques). Pour ce faire, Madagascar semble être l’endroit idéal pour réaliser leur test en raison de son positionnement géographique, de son pôle d’observation, de son sable fin et de sa météo plus sympa que celle de la Charente.

           Lors des tests, sur les hauteurs du massif d’Andringitra, nos chercheurs mettent en place leurs matériels et sont prêt à déployer leur BPS pour, ils l’espèrent, l’envoyer vers d’autres cieux.

L’envol se passe à merveille, un léger doute lors de l’enclenchement de la pompe à hélium, qui, d’après Éric à fait « un drôle de bruit quand je l’ai posé ».

           Tout s’est bien passé, il est vrai, c’était sans compter deux facteurs qui changerons la face du cosmos à jamais…

  • le premier concerne la densité de l’hélium injecté dans le ballon, beaucoup trop importante. Le ballon est donc allé trop haut dans l’espace, réduisant à néant la force gravitationnelle. Bravo les mecs.
  • Deuxièmement, les tests se sont réalisés en janvier, période de reproduction des lémuriens de Madagascar.

           Le ballon alors gonflé, a été le lieu du coït d’un magnifique couple de lémurien qui ont dût, sans doute, sautés dessus au départ d’une branche d’arbre. L’envol du ballon s’étant fait dans la douceur, nos deux amoureux ne se seraient rendu compte que trop tard de la situation dans laquelle ils se sont mise. Ce BPS est en train de les emmener, sans qu’ils ne puissent réagir, dans les hauteurs du ciel malgache.

           Une fois dans le cosmos le couple de lémurien a eu du mal à se faire à leur nouvelle vie. D’abord la gestion de l’absence d’apesanteur était difficile à gérer, mais aussi, et plus surprennent encore, la musique traditionnelle malgache leur manquait beaucoup.

Heureusement, 18 à 24 semaines après leur changement d’habitat, la naissance de leurs deux petits lémuriens. Le début d’une belle histoire.

           Toute cette théorie est aujourd’hui remise en question par le valeureux informaticien Edward Snowden. D’après ses informations tout cela serai un coup monté par les U.S.A.

Dans le projet caché de John F. Kennedy, il était question, parait-il, de la conception d’une réserve naturelle en plein cosmos. Le projet est tombé à l’eau, en 1967 lors de l’envoie d’un perroquet gris du Gabon. Ce dernier n’aurait pas supporté de ne plus se servir de ses ailes… encore une casserole à la liste, déjà longue, des Etats Unis.

           Les réseaux sociaux, toujours très vifs, ont déjà réagis face à cette découverte incroyable. Notamment la page Facebook « Lémuriens et cosmos » qui arrive à observer et mettre en image ce qui restait pour le moment, inconnu de tous.

J. Poisson


La page Facebook de « Lémurien et cosmos » :

https://www.facebook.com/L%C3%A9muriens-et-Cosmos-Montages-354433704931290/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s